Le rap européen

En Europe et dans l’ombre des États-Unis, les rappeurs ont développé leurs styles pour obtenir petit à petit un niveau de percussion et télescopage au moins similaire à leur oncle américain.

Les Allemands, la langue agressive

La langue allemande se prête parfaitement à une certaine forme de sédition et d’agressivité bien qu’elle ne soit pas des plus mélodieuse. Ainsi, il est constatable que l’Allemagne possède l’un des meilleurs raps underground de la scène européenne. Bien drapés dans le synthé d’Atlanta ou dans les beats rythmés de la côte Est, le rap Allemand est aujourd’hui l’une des voire la référence de la discipline sur le vieux continent.

Les Français, la variété des grands ensembles

Bien que le rap français soit au rap ce que le mojito est au coktail, le style revendicatif « pitbull-jogging-drogue » s’est peu à peu érodé avec le temps. Alors que les années 2000 ont consacré le rap français comme une référence en la matière, c’est aujourd’hui avec davantage de difficulté qu’il tire son épingle du jeu. Certains diront qu’il a délaissé ces revendications sociopolitiques et la recherche d’un rapport viril comme dans l’égotrip, d’autres affirmeront qu’il s’est laissé bercer par des tentations commerciales.

L’espagnol, calibré pour le reggaeton

Bien que certains rappeurs espagnols aient tout fait pour se mettre à la page de l’avènement du rap en Europe, il n’est jamais arrivé à la cheville de ses voisins du nord ni même des Mexicains, bien plus inspirés dans cette spécialité. C’est d’ailleurs les Colombiens de Tres Coronas qui tiennent la corde dans le monde du rap espagnol. Les Cubains sont également très performants.

Russe, rapport de force

Blonde tatoué, vodka de qualité, l’ours remplace le pitbull, le krokodil (drogue la plus dangereuse du monde) remplace la ganja et le tank remplace la Lambo, bienvenue dans le monde joyeux des rappeurs Russes. Peu talentueux mais nourrit à la haine et au froid hivernal, les voilà qui mettent un pied dans le top 5 du rap mondial, ni plus ni moins.

russe ours

D’autres nations représentées

D’autres pays possèdent des rappeurs de qualité, c’est le cas des Polonais, des pays de l’ancienne Yougoslavie, notamment l’Albanie et les Italiens. Cependant, il reste dans l’ambre de la France et de l’Allemagne.

Pareillement, difficile pour les Anglais de faire mieux que les rappeurs Américains avec qui ils entrent en compétition directe, ce qui explique leur insignifiance.